BaBy Boom..

Bon ben on pourra me compter dans le camp de ceux qui ont aimés ;p

Je parle biensur de l’emission diffusé hier soir sur TF1 et oui ils peuvent contribuer a leur mesure à  quelques émotions saines.. A VOS  RECORDERS

« Baby Boom », la nouvelle téléréalité de TF 1, suit le quotidien d’une maternité des Yvelines pendant vingt jours, vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

Après les mariages, les bébés! On est décidément très famille cet été au département téléréalité de TF1 : vingt-quatre heures après le lancement de « Quatre Mariages pour une lune de miel », « Baby Boom », ce soir à partir de 23h20. Où la Une nous promet « l’accouchement comme on ne l’a jamais vu ».

Pourquoi, comment?

De petites caméras disséminées

Pas d’inquiétude : il n’y aura pas de compétition (!) entre les futures mamans pendant ces vingt jours de tournage à la maternité de Poissy – Saint-Germain (Yvelines). La Nature se chargeant déjà très bien toute seule de rendre le moment de l’accouchement romanesque…
Les caméras de « Baby Boom » se contentent de les filmer vingt-quatre heures sur vingt-quatre.
La nouveauté par rapport aux nombreuses séries documentaires déjà produites sur le sujet, c’est le dispositif technique. Pas d’équipe de tournage « humaine » dans les chambres, mais une quarantaine de petites caméras fixes robotisées, réparties dans quatre salles de travail, les couloirs et les salles de repos des équipes soignantes.
Une présence permanente mais si discrète qu’elle optimise l’authenticité et la spontanéité des protagonistes. « C’est une vérité totalement inédite, promet Thierry Lashkar, producteur de l’émission pour Shine France (MasterChef), parce qu’on est dans un contexte où la télévision ne peut que passer après. »

Un ton déstabilisant… puis fascinant

Une voix off empruntée à l’héroïne de « Grey’s Anatomy », une bande-son lorgnant elle aussi vers les séries américaines… « Baby Boom » s’amuse avec les codes de la fiction.
Un cocktail déroutant pendant les premières minutes du pilote, avant que l’émotion des futurs parents prenne le dessus.
Si on rit sous cape devant un couple d’adolescents un peu dépassé par les événements (« Il va arriver, le père Dural? »), on sort illico le mouchoir devant les trentenaires Estelle et Serdar, sur le point d’accueillir des jumeaux après sept ans d’efforts. « Je l’ai regardé dix fois, ça fait dix fois que je pleure », confesse Angela Lorente, directrice de la téléréalité sur la Une.

Un parti pris optimiste

« L’accouchement, c’est un moment de bonheur 99% du temps », assure le professeur Arnaud Fauconnier, responsable du service gynécologie-obstétrique à la maternité de Poissy. Un prisme positif pour lequel a opté « Baby Boom » dans son intégralité. Pour que le spectacle reste bon enfant et « suscite des vocations », sourit le producteur Thierry Lashkar. Chez de futurs parents ou… de futurs soignants?
« C’est la première fois qu’on voit quelque chose qui s’apparente à ce que nous vivons au quotidien », appuie le professeur Fauconnier. Après les cuisiniers vedettes de « MasterChef », à quand les sages-femmes superstars?

SOURCE : LE PARISIEN

C’est regardable sur le site (regardable 14J) episode 1 (la suite mardi 23H20)

Publicités
Cette entrée a été publiée le 23 août 2011 à 23 h 00 min et est classée dans Non classé. Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :