Internet va-t-il tuer les éléphants?

>> Internet va-t-il tuer les éléphants ? Le tigre de Tasmanie n’aura même pas eu cette « chance ».

On savait que les éléphants avaient peur des souris, mais on ignorait que les souris d’ordinateur pouvaient réellement leur nuire. Selon un rapport d’Interpol, l’organisation de police internationale rassemblant 190 pays, l’absence de législation sur les sites Internet pour ces produits issus d’éléphants, dont le commerce a été interdit dans le monde depuis 1989, encourage le trafic d’ivoire illicite.

Des profits «considérables»

Durant deux semaines, des agents d’Interpol ont surveillé 83 sites d’enchères européens sur Internet. Ils ont ainsi identifié 660 annonces pour des produits en ivoire sur 61 d’entre eux. Les détails de ces annonces ont été «analysés et estimés à un volume total d’environ 4.500kg d’ivoire, pour une valeur approximative de 1.450.000 euros», écrit Interpol. Cet ivoire, vendu sous forme d’objets travaillés, «transitait majoritairement par l’Europe à destination de l’Asie, mais trois pays de l’UE et d’Amérique du Nord ont également été identifiés comme destinations courantes», précise le rapport.

Principal moteur du trafic: le profit réalisé entre prix d’achat de l’ivoire illégal et prix de vente. «Un kilogramme d’ivoire brut peut être obtenu dans son pays d’origine en Afrique pour environ 100 dollars (environ 80 euros). La différence de prix entre les pays d’origine et les marchés de destination, allant de 500 à 1.900 euros, prouve qu’après déduction d’environ 10% pour couvrir les frais, les divers intermédiaires peuvent réaliser des profits considérables par la vente d’ivoire illicite», chiffre Interpol.

Renforcer la collaboration avec les douanes

La difficulté particulière qui se pose sur Internet est de pouvoir connaître l’origine de l’ivoire et sa destination: antiquaires, expositions, recherches scientifiques bénéficient d’exceptions et peuvent échanger des objets en ivoire. Mais sur Internet, «l’absence d’obligation pour les vendeurs de prouver la légalité de l’ivoire cause d’importantes difficultés pour réglementer le commerce d’ivoire illicite sur les sites Internet», explique Interpol.

Le trafic d’ivoire, qui a doublé depuis 2007 et «plus que triplé» depuis 1998 d’après la Cites, semble donc se plaire sur la Toile. Ce mardi, une organisation de défense de l’environnement a demandé à Google de supprimer les publicités pour l’ivoire présentes sur son site japonais. Interpol juge pour sa part qu’il est «nécessaire d’améliorer la législation et de renforcer la collaboration avec les douanes pour enquêter plus en détail sur ce type de crime, afin de déterminer l’ampleur et la nature du commerce illicite et de pouvoir prendre des mesures adéquates».

SOURCE : 20 MINUTES.FR – Audrey Chauvet
>> Et dans la serie animaux, j’ai aimé la note sous la photo du tigre de tasmanie  (ci-dessous), le tigre aurait disparu en 1936, mais c’est de nos jours qu’on l’officialise…
  • Si vous voyez cet animal en vrai et que vous n'avez pas bu, merci de prévenir l'ONU.

    Liberation.fr/Libération.fr – Si vous voyez cet animal en vrai et que vous n’avez pas bu, merci de prévenir l’ONU.

Vendredi, vie sauvage Semaine noire pour les amis des bêtes. Cette sorte de grand chien zébré australien vient d’être définitivement déclaré rayé de la carte. Il faut dire qu’on ne l’a plus vu depuis 1936.

Par CORDÉLIA BONAL

A partir de quand considère-t-on qu’une espèce a défénitivement été rayée de la surface terrestre ? Pour le tigre de Tasmanie, l’avis de décès aura attendu 77 ans avant d’être publié. Ce jeudi, la Convention sur le commerce international des espèces menacées (Cites), dont les pays signataires sont réunis à Bangkok depuis dimanche, a retiré la pauvre bête de l’annexe I de la Convention. Cette annexe liste plus de 600 animaux et 300 plantes à protéger du commerce international. Le tigre de Tasmanie (ou loup marsupial, ou encore thylacine, à ne pas confondre avec le diable de Tasmanie, qui lui a encore une petite chance d’être sauvé) est donc officiellement mort et enterré. Oui, on sait, c’est triste.

SOURCE : LIBERATION

>> J’ai fais une recherche sur le mot « animaux » dans gougoule , voilà les 3 premières réponses récentes…
  1. INFO E1 – Les douaniers ont multiplié par quatre les saisies d’animaux importés illégalement.

    Europe1 – 01 mars 11h 56

  2. ANIMAUX – Selon une étude scientifique, l’enfermement est la dernière solution pour sauver les lions…
    20minutes.fr via Yahoo! France Actualités – 07 mars 17h 55
  3. ANIMAUX – Les délégués de la Convention sur le commerce international ont échoué à interdire le commerce des peaux d’ours blancs…
    20minutes.fr via Yahoo! France Actualités – 07 mars 10h 14
    Du coup déprimé je finis là
    PLZ HELP MEEEE
Publicités
Cette entrée a été publiée le 8 mars 2013 à 15 h 56 min. Elle est classée dans Non classé, VIDEOS et taguée , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Une réflexion sur “Internet va-t-il tuer les éléphants?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :