Pourquoi l’espèce humaine pourrait disparaître

SCIENCES – Des chercheurs d’Oxford font la liste des dangers pour la survie de l’Homme…

Un robot dans le film I, Robot de Alex Proyas.

Allons-nous finir écrasés par une comète, engloutis par la hausse du niveau des mers, pulvérisés par une bombe atomique ou envahis par les extraterrestres? Parmi tous les scénarios catastrophes, plus ou moins fantaisistes, qui pourraient causer la perte de l’espèce humaine, des chercheurs britanniques en sciences, mathématiques et philosophie tentent d’évaluer lesquels pourraient réellement se produire. Dans un article de recherche publié par le magazine Global Policy fin mars, les chercheurs de l’institut Future of humanity de l’université d’Oxford dressent la liste des cataclysmes qui nous guettent.

L’homme est un loup pour l’homme

Le principal enseignement de ces recherches est que l’homme pourrait causer lui-même sa perte. Notamment à cause des avancées scientifiques non contrôlées, dont on ignore encore les conséquences possibles. Ainsi, les recherches en biologie synthétique, nanotechnologie et intelligence artificielle pourraient brouiller les frontières entre l’humain et le non-humain. Les chercheurs d’Oxford alertent notamment sur l’utilisation de nanotechnologies à des fins belliqueuses et sur les manipulations génétiques réalisées pour l’agriculture ou la médecine, qui pourraient avoir des conséquences environnementales que l’on évalue encore mal. «Nous sommes des enfants en termes de responsabilité morale, mais nous avons des capacités technologiques d’adultes», alerte Nick Bostrom, directeur de l’institut Future of humanity.

A l’image des algorithmes qui gèrent seuls des ordres donnés en Bourse, la technologie pourrait bientôt avoir des conséquences incontrôlées sur la vie réelle. «L’intelligence artificielle est une des technologies qui donne de plus en plus de pouvoir à des appareils de plus en plus petits, explique Daniel Dewey, un expert américain qui sait de quoi il parle, puisqu’il travaillait auparavant chez Google. Ces technologies peuvent produire des réactions en chaîne, en commençant avec de petits moyens on peut lancer des projets qui affectent le monde entier.» Le scénario d’ I,Robot pourrait donc devenir plus que de la science-fiction.

La nature ne tuera pas l’espèce humaine

En revanche, pas d’Armaggedon, de raz de marée, de tsunami ou d’épidémie fatale ne guette l’espèce humaine. Si de tels événements pourraient causer de nombreuses pertes humaines, ils n’entraîneraient pas la disparition de l’espèce, qui a déjà survécu à bon nombre de fléaux. Quand aux astéroïdes qui s’écrasent sur Terre et aux éruptions volcaniques, les risques pour qu’ils nous réduisent en poussière sont «très faibles», assurent les chercheurs. Quant à l’arme ultime, elle n’aurait pas la peau de l’Homme: une bombe nucléaire épargnerait assez de survivants pour repeupler la planète.

SOURCE : 20 MINUTES

>> Pourquoi l’espèce humaine pourrait disparaître ? je pense qu’il doit y avoir pas mal d’autres réponses simples genre, parce qu’on est gouvernés par des idiots qui ne pensent qu’au fric…

mais ce n’est qu’un exemple :p

Publicités
Cette entrée a été publiée le 25 avril 2013 à 17 h 50 min. Elle est classée dans Non classé et taguée , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Une réflexion sur “Pourquoi l’espèce humaine pourrait disparaître

  1. Le , thiebaultdesaintamand a dit:

    La vie, c’est pas bankable. La survie, oui.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :