serons-nous un jour contraints de manger des insectes ?

Un chef étoilé d'un restaurant niçois a décidé de mettre sur sa carte des plats à base d'insectes

Le chef étoilé David Faure propose dans son restaurant niçois un menu « Alternative Food » avec à la carte des vers à farine, des grillons et autres sauterelles. Simple anecdote ou vraie solution pour prévenir les pénuries alimentaires ?

Atlantico : Un chef étoilé d’un restaurant de Nice a décidé de mettre sur sa carte des plats à base d’insectes. Même si l’anecdote prête à sourire, sachant que selon les prévisions nous serons 9 milliards d’humains en 2050 et qu’aujourd’hui près de 2,5 milliards de personnes se nourrissent souvent d’insectes, est-il envisageable de penser qu’un jour une majorité de la population mondiale se nourrira d’insectes ?

Bruno Parmentier : On est face à un défi alimentaire gigantesque. En effet, il faut augmenter de 70% la production agricole mondiale d’ici 2050 si on veut que tout le monde mange correctement. Actuellement il est impossible de savoir si nous allons  y arriver ou pas. Les méthodes qui ont été mises en place au XX ème siècle consistaient à prélever beaucoup de ressources, pas forcément renouvelable, pour produire beaucoup de nourriture. Or, on arrive au bout de ces ressources.

Donc pour pallier à ce manque il y a plusieurs grandes voies  :
– moins de gâchis, car on jette un tiers de la production mondiale
– favoriser le poulet au bœuf
– manger des animaux à sang froid : poissons, crevettes, insectes.

Il faudra au moins trois au quatre générations avant que manger des insectes devienne pratique courante, même s’il existe déjà des restaurants expérimentaux qui en cuisinent.

En quoi pourraient-ils contribuer à répondre aux enjeux alimentaires actuels ?

Les populations riches se nourrissent d’animaux à sang chaud, qui dépensent une partie de leur nourriture pour se chauffer. L’animal le plus rentable est le poulet : 4 kilos de végétaux pour un poulet ( 6 kilos pour un cochon, 11 kilos pour un bœuf). Le problème c’est qu’au fur à mesure que les pays se développent (Chine, Inde…) les (…)lire la suite sur Atlantico

SOURCE : ATLANTICO

>> vaudrait peut etre mieux habituer les nouveau nés :p moi c’est trop tard 🙂

Publicités
Cette entrée a été publiée le 28 avril 2013 à 16 h 26 min. Elle est classée dans Non classé et taguée , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

5 réflexions sur “serons-nous un jour contraints de manger des insectes ?

  1. Le , thiebaultdesaintamand a dit:

    Hélas, même avec une démonstration en 25 volumes, j’y arriverai pas 😉

  2. question d’habitude, tiens lorsque tu regardes bien une crevette cela fait insecte je trouve, et pis les escargots, heu franchement c’est pas un peu ragoutant ? et pis le pire pour moi, mais combien oh délicieux ! LA LANGUE DE VEAU! beurk beurk moi elle me fait peur,
    j avoue que les gros vers de kholanta non, et les sauterelles non, mais il parait que c’est plein de proteines, m’enfin, je prefere mon steak frite,

    • je vois que nos dégouts sont du meme ordre, j’y aurai mis en plus la cervelle.
      🙂
      bref les abats ca ira plus vite…
      mais je persiste si on nous avait appris a aimer autre chose des notre naissance ca serait plus simple.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :