une semaine humaine

Sur un plan personnel, cette semaine

et quelle semaine, suivant une précédente qui me montrait un état de santé déjà en baisse, difficulté à marcher plus de 200 mètres, les genoux vibrants à l’excès, le WE me fera sentir des pieds en carton et un en-serrement des jambes jusqu’au torse.

Bref pour ceux qui connaissent, les termes médicaux débarquent, serait-ce une poussée de SEP ?

c’est con j’ai pas pu encore récupérer de celle de 2009, et bing c’est reparti, vous imaginerez facilement qu’on se met a chercher les causes ou a se confirmer les causes connues, bref des noeuds au cerveau.

en tout cas hospitalisation oblige, donc me voilà replonger dans ce nouveau  monde médical (nouveau car déménagement oblige), du coup je vais pouvoir voir ce fameux neurologue.

encore confronté aux traitements de fond qui a pour but de diminuer (éventuellement) les futures poussées… mais en handicapant une vie journaliere, effets des piqures et effets des produits injectés… obligation de sieste, sensation de fatigue extreme. Ayant pu voir la vie sans tout cela même étant malade, je prefere sans. c’est vrai que cela a un cout, creuser là ou on aime pas :p (spéciale dédicace), abandonner ou faire muter des vieux fonctionnement qui me permettaient de noyer mes propres poissons…

mais en tout cas je dois bien constater que mon choix de pas vouloir de traitement de fond ( pour info cout = 1000€/mois – c’est pas grave c’est le contribuable qui paie – sur le coup ca sera en économie 15 ans d’économie) mais ça ça a du finir en suisse..?

pour finir ce post la chanson le dit bien « Time has come ».

du coup Aprés avoir pratiqué le 29, apres le 35 et sa déplorable neurologue qu’il me plairait tant de nommer et déverser mon sac de m*ù%ù£ sur sa tete (y’a un ou des posts, whatever 🙂

Du coup tout cela se mélangeant aux connaissances acquises dans le passé, comme l’alimentation, l’hygiène mentale, environemmentale, et j’en oublie, additionnés certainement a cette nouvelle vie de famille, cette souplesse que cela me recquiert aprés mes 15 ans passés dans mon dernier étage donnant sur la ville, en célibataire avec son  chat.

7eme etage by night

7eme etage by night

 

 

 

 

 

Et maintenant avec une famille et un adorable petit bonhomme nommé Adam (on sait pas trop par qui 🙂

Du coup je sens la suite de ma page « mon mal a dit » prendre tournure.

Let’s move on  😉

quand je disais que je n’avais pas de structure dans mon blog :p

Publicités
Cette entrée a été publiée le 3 mai 2013 à 21 h 35 min. Elle est classée dans Non classé et taguée , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

9 réflexions sur “une semaine humaine

  1. oui bah je sais, je vois cette maladie près de moi, la personne que je connais a eu une grosse poussée, jai cru que je pourrai plus la voir comme avant, pfff, elle marchait plus, parlait plus, et pis, hop idem les perf elle va a l’hosto a date reguliere pour faire son interferon je crois, je sais plus je sais elle a traitement americain, bref, je suis contente la elle marche pas droit mais elle marche, on dirait un miracle , c’est fou, et pis elle me fait rire, elle me dit pas grave pas grave, franchement elle m’épate cette fille, tu sais moi c’est un petit probleme a coté, tu sais je suis migraineuse bon donc c’est pas comparable mais un jour sur internet je cherchai des choses, etc, et pis je tombe sur une video trop bien, qui parle pas de la sep, moi je dis scp bref, qui parle des gens qui ont des douleurs c’est une assoss, et moi malgré que je sois migraineuse ya des mots qui m’ont parlé, et je te met cette video, la chanson est interessante enfin pour moi, bisous, c est pour les douloureux chronique mais ca peut nous ressembler qq part,
    rebisous a toi et ta petite et charmante famille

  2. Mixate , dans ton cheminement mental et ta recherche, as tu regardé du coté des mémoires de déplacements ? Les pertes d’identité ou de grade ? Genre : une secrétaire de direction se retrouve standardiste au rez de chaussé , 6 mois plus tard les premiers symptômes apparaissent …: chute verticale : dégradée avec sentiment de dévalo extrême …/ un autre : une jeune fille 19 ans n’est ni aux études , ni au travail et sa mère veut qu’elle parte , qu’elle s’assume …la fille se sent oppressée , rejeté par sa mère , dans une contrainte : vouloir partir mais elle ne peut pas et en même rester encore un peu, le temps de trouver une solution …très vite le symptômes apparaissent …Je t’encourage aussi a voir du coté de la métakinébiologie® , cela pourrait te donner des pistes .Courage et …un petit Adam …voila un sacré symbole !

    • la chute verticale cela me parle a plus d’un titre, il y a quelques années j’ai fais un stage de psychogenealogie, super interessant, et dans ce stage le fait que j’ai fais du parachutisme durant mon service militaire (en rebelion beau-paternelle) avait été soulevé. cette confrontation a la mort pour ma jeunesse de lepoque 🙂
      donc oui cela me parle 😉
      je consulte quelques therapeutes ayant ces axes de travail, maintenant le petit scarabé n’est pas tjr aussi réactif qu’il aimerait…
      en tout cas mon mot d’ordre d’aujourd’hui serait « JE SUIS VIVANT »
      merci à toi

      eric

  3. En toute amitié , tu devrais boire de l’aloe vera pour au moins mieux absorbé les traitements infligés , je t’envoie mes plus belles pensées 😉

  4. c ‘est interessant ce que tes amis te disent, je prend note pour faire partager ,
    bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :