dissequer, respecter, what else

>> moi a mon époque c’était un oeil de boeuf.

je trouve que c’est bien qu’une jeune fille puisse dire et se faire entendre, ca promet et j’espere qu’elle gardera cette envie de combattre pour longtemps 

 

 

 

 

Choquée par la dissection d’animaux en classe, une collégienne normande a lancé une pétition sur Internet adressée à Vincent Peillon.

« Avons-nous besoin de massacrer des cadavres d’animaux pour apprendre ? » a écrit l’adolescente dans sa pétition adressée au ministre de l’Éducation nationale Vincent Peillon. Cette élève de cinquième d’un collège de Rouen a lancé sur Internet une pétition contre les dissections d’animaux en classe qui a recueilli plus de 13 000 signatures en deux mois et une semaine.

« La dissection dans les collèges finance la mort d’animaux et encourage la maltraitance envers les animaux », estime la jeune fille, qui se dit choquée d’avoir constaté dans sa classe que « tous les autres élèves s’amusaient à déchiqueter le cadavre » lors d’une séance de dissection d’un poisson. « J’ai été écoeurée de ce comportement, j’étais la seule à refuser de participer à la dissection », rapporte-t-elle dans son courrier au ministre.

« Il est possible d’apprendre dans des livres le fonctionnement de la respiration, du coeur… seulement, mon collège préfère financer la mort d’animaux », s’insurge la collégienne, dont le texte avait été signé jeudi vers 4 heures par 13 095 personnes sur le site Mes0pinions.com.

« Ne pas forcer un élève »

La pétition a généré une réaction sur Internet de la part d’enseignants de sciences et vie de la terre (SVT). Sur la page Facebook SVT 44, Jean-Pierre Gallerand, un professeur de Nantes qui se présente comme un auteur de dissections virtuelles, souligne ainsi que « le concret a toujours sa place en cours (…), même les outils numériques ne remplaceront pas l’observation réelle ».

« Mais en cinquième, je pense qu’il faut privilégier ce qui est acheté dans le commerce (tête de poisson, coeur de porc…) à des dissections de grenouilles ou de souris. Et surtout l’enseignant doit faire preuve de (…)

Lire la suite sur LePoint.fr

 

Pour signer c’est ici !!

Publicités
Cette entrée a été publiée le 21 juin 2013 à 19 h 35 min. Elle est classée dans Non classé et taguée , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

16 réflexions sur “dissequer, respecter, what else

  1. Elle a eu le courage de s’exprimer ! A 12 ans ! Bravo ! j’espère qu’elle n’en subira pas les conséquences comme c’est parfois le cas dans certains établissements.
    je vais signer !

  2. Je ne suis pas d’accord pour que l’on supprime les dissections parce que ça peut causer de petits états-d’âmes aux enfants douillets.
    En revanche les profs doivent veiller à empêcher qu’il y aie trop de chahut et qu’on écrabouille les animaux pour jouer.
    C’est important de savoir comment c’est à l’intérieur, comment ça fonctionne et il faut cesser d’encourager les mythes qui font que beaucoup d’enfants croient que les poissons sont carrés, les poulets naissent sous forme de nuggets, les pommes de terre poussent toutes frittes, etc.; les dissections font partie de la compréhension et de l’apprentissage de la réalité.
    C’est l’une des rares occasions de pratiquer quelque chose de concret à l’école.

    • … que répondre…
      je sens que j’ai touché une corde sensible (la corde éducation nationale…?)
      en tout cas j’aimerai savoir combien d’animaux ont étés mutilés pour la connaissance, et pire, sur ce nombre combien ont donné la vocation a des enfants.
      dans l’armée on voit que pour des histoires d’argent on entraine les pilotes sur des simulateurs car ca coute cher un avion…
      une souris bcp moins, en tout cas content de voir que je ne suis pas le seul a penser comme ca, il suffit de voir les messages sur la page de la pétition.
      j’y ai lu un prof qui disait qu’au collège c’etait en effet idiot mais que l’acte de disséquer avait un intérêt formateur mais plus tard…
      idem qu’en médecine on ne charcute pas trop tôt, non ?

  3. oui je trouve que l’on devrait plus dissequer, surtout que maintenant on peut faire des trucs en plastique vachement bien, donc une grenouille en plastique qui servirait , je sais pas, quoi,

    • comme je répondais a miss ayo je comprends que l’acte réel soit nécessaire et irremplaçable mais au collège, c’est pas le moment adéquate ….
      on nous dits que les générations qui viennent sont plus éveillées, ben j’en suis pas si sur, et surement que l’encadrement (famille, prof…) fait defaut…
      ou pas…

      bref et rebref

  4. A mon avis cette jeune fille a eu raison de s’exprimer , et il ne s’agit pas ici de petits états d’âmes mais bien du respect de la vie …qui est l’Homme pour se permettre de croire qu’une vie ne compte pas même si celle ci n’est qu’une souris ou un poisson ou encore une grenouille ? Comment réagirions nous si au collège on disséquait un fœtus humain histoire de voir comment ça fonctionne a l’intérieur ? Je pense aussi que ce n’est pas au collège de faire ce genre de chose , tout cela peut être appris et assimilé via des livres . Car dans le nombre de collégiens qui auront découper une grenouille combien vont continuer dans cette section , a savoir l’étude biologique ? Par contre il y a en a un certain nombre qui vont se faire un malin plaisir a recommencer en dehors des cours et disséquer le chat de la mère Michel ne les gênera pas …hélas …

    • Je trouve ce commentaire ridiculement caricatural et excessif.
      Les adolescents ne sont pas tous des psychopathes tueurs de chats!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      Ce n’est pas parce qu’on n’ira probablement pas tous au Nicaragua que le prof d’histoire-géographie ne doit pas parler de ce pays, tous les écoliers ne deviennent pas chimistes que les expériences n’ont pas d’intérêt. ..

      • hmmmm..
        ok ridicule, caricatural et excessif, j’entends je suis heureux de voir que des gens pensent comme moi.
        et je comprends que ton avis existe, moi 😉
        peace…

      • Je ne dis pas qu’il faut forcément partager mon avis mais encore une fois, les adolescents ne sont pas forcément en majorité des tueurs fous et ce n’est pas parce qu’un aspect précis d’une discipline académique ne va pas faire partie du quotidien de tous ceux auxquels ont l’enseigne pendant tout le reste de leur vie qu’on ne doit pas l’enseigner ou alors tout le monde arrête l’école, surtout les cursus généraux et on met les enfants en apprentissage de couture, soudure, mécanique, médecine, marketing dès 5 ans ensuite tout le monde est hyper spécialisé, peu autonome et peu capable de d’intégrer les autres champs de connaissances.

      • Je ne prétends pas que tous les ados sont des prédateurs en puissance ( heureusement )..mais quitte a enseigner des choses intelligentes et utiles alors qu’ils apprennent a cuisiner , a bricoler , a changer une roue ( tiens !) …et oui parce que ça même sans être « spécialisé on en a besoin au quotidien …Et pour le cours de Géo ..;tiens justement pourquoi ne pas aller sur place ? Là on se contente bien d’un livre ou d’un film …Et bien en SVT dès lors qu’il s’agit de vivisection on devrait le faire via un support virtuel qui n’engendre pas la perte de plusieurs animaux si petits soient ils …c’est juste une question du respect de la Vie . Et cette jeune fille a très bien fait d’entamer cette démarche , ne serait ce que vis a vis de ses convictions profondes .

      • Je suis rassurée pour les ados.
        Parfois les profs et les établissements réussissent à organiser des voyages et ça ne se fait plus tellement en France mes il y a encore pas mal de pays où on apprend à cuisiner, à bricoler, à faire le ménage correctement, à faire du compost, etc tout en disséquant une crevette ou une grenouille dans sa scolarité, l’un n’empêche pas l’autre et je ne vois pas où est le manque de respect à la vie surtout quand (bien souvent) on utilise des animaux déja morts d’autre chose, on ne les assassine pas cruellement pour jouer.
        Je ne dis pas non plus que cette fille n’a pas le droit de s’exprimer, je pense qu’il y a beaucoup de sensiblerie dans ce qu’elle exprime comme lorsque les français insultent certains asiatiques parce qu’ils mangent des chiens alors qu’eux ne conçoivent pas qu’on mange des vaches, des lapins, des escargots sans nous agresser pour autant.

      • merci encore,
        je ne pensais pas qu’un post de cet ordre serait si animé 🙂

    • merci je me suis senti seul a lire certain comm…

  5. Ce n’est pas le même sujet, bien sûr mais manger une vache ou un chien, disséquer méthodiquement et avec un encadrement scientifique ne fait pas de nous des monstres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :