UN OUBLI

Bonsoir et bonjour (faudrait inventer un mot)

 

Lors de la lecture d’un ancien POST, je réalise que j’ai zappé quelque chose d’essentiel, et qui est essentiel pour moi ces derniers temps (la marche devenant plus que précaire).

En effet pendant ces semaines en rééducation pour SEPiens, nous avons eu la chance d’avoir un psy parmi les intervenants. Cela devient intéressant quand un jour il a demandés aux 6 malades de l’accompagner dans une assez grande salle vide. Il nous demande de marcher tranquillement (pour tous les 6 le mot tranquille n’est pas familier, mais nous voilà clopin-clopant chacun a notre manière, nous croisant, nous frôlant, nous heurtant, quand chez la plupart des sourires apparaissent, il nous arrêtent. 2 minutes auront suffit.

Il nous demande de former des binômes et que A regarde B marcher pendant 2 minutes, ensuite B d’imiter A marcher, du coup nous nous sommes tous vus pointés du doigt sur notre ou nos difficultés physiques (relative a la marche).

C’est vrai que nous nous sommes tous vus sous un nouvel angle, mais ce n’est que le début.

 

Tiens si j’allais faire un café…

Ok il nous demande de prendre 5 minutes pour une détente physico mental et nous incite a nous concentrer sur notre respiration (distinguer le bas du haut/les poumons/le ventre, vous voyez de quoi je parle

Il nous redemande de marcher mais en se concentrant sur notre respiration et en de forçant a mimer Aldo Maccione (vous souvenez sur la plage).

Et nous revoilà tous les 6 a gambader a des degrés divers certes  mais avec une fluidité flagrante pour chacun, nous nous sommes tous regardés avec des grands yeux « quoi je suis capable de ça ».

Aujourd’hui sans développer mon cas, c’est pas le Pérou niveau de ma marche, j’ai repensé dernièrement a tout ça..

Je pourrai m’arrêter là mais non c’est pour les malades qui sont chacun renfermés isolés qui doivent se tirer les doigts car la CPAM, la MDPH, l’état, les proches qui même remplis de bonnes intentions ne peuvent qu’imaginer, qu’essayer d’imaginer, ne peuvent que faire plaisir non qu’essayer de faire plaisir selon leurs critères en plus, un très très bon ami me dit souvent « Eric les chemins de l’enfer sont pavés de bonnes intentions… » C’est pas faux nombreux sont les proches qui sous « prétexte » de vouloir aider va se ou mettre une pression qui n’a nullement lieu d’être…

Toi malade je n’ai qu’une question « T’es tu demandé ce que tu voulais pour toi ? »

Ne me répond pas. C’est a soi même qu’il faut répondre, le Mental aurait vite le dessus, n’est-ce pas ? Pourtant je ne parle pas a ce Mental mais a cette personne qui est  en vous, qui pleure, qui rigole si spontanément comme pour toutes choses, avant que notre filtre mental passe par là (filtre constitué de l’inné et de l’acquis cqfd).

Voilà mon cheminement du moment

 

PS : mon cheminement passé m’a déjà permis de constater que les émotions vécues ont un impact physique certain d’autant plus pour la SEP, je trouve triste qu’il n’existe pas d’études de recherche, a l’heure de l’info qui existe partout concrètement depuis 2000, d’imaginer une base données regroupant autant de contenus psy, physiq, émo, et j’en oubli..

 

Une personne qui m’est chère disait « Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être bien adapté à une société malade ».
Jiddu Krishnamurti

 

 

Publicités
Cette entrée a été publiée le 10 mars 2016 à 23 h 00 min. Elle est classée dans Non classé, SANTE et taguée , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

8 réflexions sur “UN OUBLI

  1. « Bonsoir et bonjour (faudrait inventer un mot) »
    Bonjoir? Bonsour ne sera pas entendu 😉

    Je suis bien heureux de ton retour , il y avait un trou dans mon lecteur WP 😉

  2. Je suis très content d’avoir pu te relire, tu es dans le secteur depuis un sacré bout de temps, et c’est un plaisir que d’avoir de tes nouvelles par articles interposés. Génial 🙂

  3. Egalement grande fan de Jiddu 🙂

  4. Bonjoir 😉 c’est pas mal 😀

    Merci pour ce partage d’expérience 🙂
    Effectivement le mental est capable du meilleur et du pire :/ et inversement 😉

    Excellente cette approche du Psy avec cette démarche à la Aldo 😉 🙂 …… cela a permis d’être « hors » de soi, dans un … » personnage » totalement différent, surtout physiquement (la marche !) C’était une amusante et efficace façon de « prouver » que le mental (la pensée) est pour un énorme pourcentage dans l’ état physique… et émotionnel. Un problème physique/santé/émotionnel/travail/etc.. sera assez souvent (pas tout le temps heureusement…) amplifié par notre mental (que j’appelle notre « cinéma » intérieur 😉 ) ! C’est un cercle vicieux 😦 j’en sais quelque chose 🙄 Et cette petite expérience « Aldo » est fantastique pour casser ce cercle vicieux 🙂

    Belle phrase de Krishnamurti 🙂

    Bonne journoir ou soirnée 😆

  5. Le , raannemari a dit:

    Nous oublions trop souvent d’écouter notre « moi » profond pour nous conformer aux désirs des autres; nous n’avons qu’une vie et c’est à nous de la Vivre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :